Le Bodhisattva ou la pierre au fond de l’eau.

dscf3784-cw
N’être rien, rien qu’une pierre au fond de l’eau du torrent
une pierre sur laquelle s’appuient ceux qui désirent traverser pour atteindre l’autre rive
une pierre immobile et silencieuse
forte et sage
contre laquelle les remous et les tourbillons des phénomènes
des passions des émotions des attachements des constructions mentales
viennent se briser
en écume de lumière.

La force et la sagesse
piliers de la compassion du bodhisattva
aident les autres à passer à avancer dans la Voie
sans tomber
sans s’attacher
aider à franchir l’obstacle des tentations et de la facilité
pas se laisser couler
pas retourner en arrière
simplement la non-peur.
En étant paisiblement posé au fond
sans bouger
il permet à chacun d’aller vers l’autre côté.
Son enseignement se transmet simplement
par le silence et la tranquillité

N’être rien
immobile et muet
c’est être tout
c’est approfondir la Voie
en s’oubliant soi-même
dans la force et la sagesse.

N’être qu’une pierre au fond du torrent
c’est traverser sans traverser
atteindre l’autre rive sans désir de l’atteindre
mushotoku.

Claude Shindo Hervé moine zen

Ce contenu a été publié dans Paroles, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.