L’échine du Dragon

Kanshoji 23 04 08

Shossan J.-P. Faure

Kaikyoge

Traduction du sutra :

L’enseignement du Bouddha est difficile, il demande une ouverture du cœur, il demande une ouverture de l’esprit.

Il n’est pas saisissable par les mots, donc faisons l’effort maximum de nous remettre en question.

Ployez votre échine de Dragon

Le dragon c’est l’idée que l’on se fait de soi-même.

Ployez votre échine de dragon et laissez se redresser votre dos de Bouddha.

Le dragon est un être lové dans le fond des océans et qui se retrouve instantanément au sommet du ciel.

Son action est vive mais éphémère.

C’est un être illusoire.

A partir des illusions les actions sont passagères, furtives, illusoires.

L’état de Bouddha est un fonctionnement dynamique et éternel.

C’est abandonner une attitude volontariste, basée sur l’illusion, alors que c’est quelque chose de difficile à exprimer, à l’opposé.

Etre éveillé est-il suffisant dans la pratique ?

Il s’agit de voir en nous les fonctionnements entre avidité et aversion et s’en libérer.

  • Avoir un esprit transparent.
  • Etre dans la condition normale.
  • Voir les choses telles qu’elles sont.

-A ce moment là les démons ne nous enferment plus dans la caverne noire.

-L’univers devient une perle brillante et les phénomènes sont vus avec acuité.

-La souffrance de l’autre est nôtre.

  • Ca débouche sur l’action du Bodhisattva, sans volontarisme, par l’oubli de soi-même quand l’état de Bodhisattva se manifeste.
  • Quand le bodhisattva aide, c’est en unité, en identité, sans séparation entre moi et l’autre, c’est Bouddha qui aide Bouddha, sans chercher à avoir bonne conscience.

Sutra du Diamant

Bouddha et Subutti qui n’a pas peur de la mort. Bouddha lui dit : reste sur cette rive pour aider les autres.

Il n’y a pas d’être à libérer parce que si le Bodhisattva nourrit la pensée de l’ego, lui et l’autre, il y a deux entités et c’est la non compassion.

Il ne doit pas se produire une idée de forme.

L’idée qu’on se fait des choses est en trop. ( ex : la couleur bleue et l’idée du bleu )

C’est l’ÉVEIL sans trace.

Ce contenu a été publié dans Articles, Paroles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.