Le Zen

De l’Orient à l’Occident

Réalisant l’éveil il y a deux mille cinq cents ans, le Bouddha Shakyamuni a transmis son expérience de façon ininterrompue de maître à disciple, formant ainsi la lignée du zen.

Après une implantation de près de mille ans en Inde, cet enseignement fut apporté en Chine au cinquième siècle après Jésus-Christ par le moine Bodhidharma. Le zen (ch’an) connut alors un grand épanouissement dans ce pays.

Au treizième siècle, le moine japonais Dogen, après un séjour en chine, apporta le zen au Japon. Fondateur de l’école zen soto, Maître Dogen est considéré comme un des plus grands philosophes du bouddhisme. Le zen a influencé profondément toute la culture japonaise.

Au vingtième siècle, l’occident commença à s’intéresser au zen alors qu’à la même époque, au Japon, Maître Kodo Sawaki, donnait une nouvelle impulsion à la pratique très affaiblie. A la mort de Kodo Sawaki, Taisen Deshimaru, proche disciple, vint en France apporter l’essence de cet enseignement en 1967 jusqu’à sa mort en 1982.

Maitre Deshimarue en Zazen

Maître Taisen Deshimaru 1914-1982

Sa mission en Europe La mission en France de Maître Taisen Deshimaru, en 1967, fut une grande chance pour les européens qui ne connaissaient guère le zen auparavant que par les livres. Ils purent aborder sous sa direction la pratique de zazen qui est le coeur de l’enseignement originel du Bouddha.
Durant les quinze années qu’il vécut à Paris, Maître Taisen Deshimaru créa une centaine de dojos dont celui de Toulon, des groupes de zazen et fonda le premier grand temple d’occident à la Gendronnière (près de Blois), ainsi que l’Association Zen Internationale.
Avec l’aide de ses disciples il édita de nombreux livres et diverses publications périodiques. Il établit aussi d’excellents rapports avec des savants, artistes, (par exemple, Claude Lévi-Strauss, Maurice Béjart), écrivain, ministre ( André Malraux), leaders spirituels, thérapeutes de tous pays et contribua au rapprochement Orient-Occident.
Par l’introduction du zen dans notre civilisation, il souhaitait aider l’humanité à franchir la crise qu’elle traverse.
Taisen Deshimaru est décédé le 30 Avril 1982 laissant à ses disciples l’essence de son enseignement et la mission de transmettre à leur tour la pratique du zen.
Niwa Zenji, le supérieur du temple de Heihei-ji au japon, authentifia cette mission en remettent le certificat de la transmission à plusieurs des anciens proches disciples de Maître Deshimaru.